ban acc

Guerre de 1870 : fuyant le siège de Paris par les prussiens, la famille d'Albert DELAAGE, sa femme et ses trois enfants Albert 17 ans, Marie 15 ans et Henri 13 ans, se réfugient en Vendée.

La famille d'Albert DELAAGE, architecte, originaire de St Savinien en Charente, s'était fixée à Paris peu avant le début de la révolution de 1789. Elle gardait des liens dans l'ouest, où un parent semble avoir été curé ou chanoine à Maillezais, raison pour laquelle ils se seraient réfugiés à Fontenay le Comte.

1871 : ils achètent la propriété de Bel-Air avec ses 14 pièces principales. Albert DELAAGE, architecte, modifie la maison. C'est en procédant à ces remises à niveau de terrain que l'on découvre une portion de souterrain qui passait sous la remise de l’écurie et le long du boulevard Hoche. La tradition veut que ce souterrain ait mené jusqu'à Maillezais, servant à l'évacuation des fugitifs durant les guerres de religion.

Des deux serres construites entre 1864 et 1871 par le précédent propriétaire Victor-Melchisedech Taupier-Brunet, une seule existe encore de nos jours.

Vers 1874 : Albert DELAAGE décide de bâtir la chapelle. Une descendante de la famille DELAAGE (Marie DELAAGE) établit un orphelinat à Bel Air.

1950 : Mme DELAAGE décède, la famille se décide à vendre Bel Air. Dans l'acte de vente, il est stipulé que la chapelle doit être conservée.

Septembre 1939 : plusieurs chambres de la maison sont réquisitionnées par des officiers allemands.

1950 : création de l'école ménagère d'enseignement agricole de Vendée à Thouarsais Bouildroux, Benet et Fontenay le Comte avec Albertine MELLOU comme directrice.

De 1951 à 1953 : des cours par alternance (niveau VI et V bis - CAP) sont dispensés à Thouarsais Bouildroux (2 jours par semaine) et Fontenay le Comte (3 jours par semaine).

De 1953 à 1955 : les cours se définissent ainsi : Thouarsais Bouildroux (3 jours par semaine), Fontenay le Comte (5 jours par semaine) et Benet (2 jours par semaine).

1952 : sur proposition de M. PERIER DE LA BATHIE, directeur des services agricoles de la Vendée, les mutuelles agricoles de Niort acquièrent la propriété de Bel Air. Celle-ci est mise en location au ministère de l'Agriculture.

12 février 1956 : le ministère de l'Agriculture rachète la propriété par l'intermédiaire des Domaines.

De 1955 à 1961 : les cours d'enseignement sont dispensés à temps complet à Fontenay le Comte dans les secteurs de : la cuisine, l’hygiène alimentaire, la couture, la puériculture, l’aviculture, les lois sociales en agriculture, le jardinage.

De 1959 à 1960 :la construction du premier bâtiment (actuel B) voit le jour. Deux logements de fonction (route de Maillezais) sont érigés en 1960 et 1961.

De 1961 à 1963 : la scolarité s'installe à plein temps à Fontenay le Comte. Il faut deux années d'études pour passer le diplôme de fin d'études des écoles d'enseignement ménager agricole.

1963 : le collège agricole féminin voit le jour, avec 163 élèves dans les classes de 4ème, 3ème, et les : Brevet d'Apprentissage Agricole et Brevet d'Enseignement Agricole (formations niveau V).

1965 et 1966 : construction de nouveaux locaux : bâtiments A, C et E (foyer) et destruction de la maison bourgeoise, bâtiment d’origine sur le site.

1966 : création du Brevet d'Agent Technique Agricole laboratoire avec 2 options : chimie et microbiologie.

De 1966 à 1967 : le logement du directeur est construit.

1970 : l'établissement se transforme en collège agricole mixte avec 172 élèves (4ème, 3ème, BAA, BEA, BEPA entreprise et accueil en milieu rural, seconde générale et Brevet de Technicien Agricole laboratoire).

1972 : transformation de l'établissement en lycée professionnel agricole.

1974-75 : les classes de 4ème et 3ème sont supprimées et la section BEPA DiCoPA (Distribution et Commercialisation de Produits Agricoles) est créée.

ancienne carte postale

1977 : Annette SAPIN prend la direction de l’établissement.

1979 : le lycée change d'appellation : il devient Lycée d'Enseignement Professionnel Agricole, avec 214 élèves et la création du BEPA secrétariat organisme et para-agricole.

1983 : Joseph DESMONTS prend les fonctions de directeur de l'établissement. Le lycée accueille 237 élèves. Une classe d'adaptation spécifique est ouverte aux élèves issus du BEPA laboratoire.

1985 : la section sportive football est créée.

1990 : une nouvelle formation est ouverte : le Brevet de Technicien Agricole DiCoPA.

1989 : suite à la donation du domaine de Boisse (9 ha) par le docteur Phélippon à la ville de Fontenay le Comte (à des fins de centre de formation agricole), l'exploitation, distante de 3 km, annexée au lycée est créée (bail emphytéotique). Après réhabilitation des locaux par le Conseil Régional, elle est dédiée aux élevages hors sol (gavage canards et oies, élevage de pigeonneaux de chair, transformation et commercialisation des produits). Son premier responsable d'exploitation est Bruno LEBRETON jusqu'en 1996.

1990 : l'informatique rentre à Bel Air à l'initiative d'un projet pilote conduit par Yves DAZY, aidé dans sa conception par le SRFD et son délégué informatique, Jean-Michel PATRY.

Pour mémoire, en 2018, 160 stations informatiques sont en réseau et la fibre optique sera activée prochainement (juin 2019).

1992 : voit s'ériger le bâtiment de l'internat garçon, côté route de Maillezais.

1er juin 1993 : Le L.E.P.A. Bel Air devient L.E.G.T.A. Bel Air (Lycée d'Enseignement Général et Technologique Agricole).

1995 : Luc VIGNOT arrive sur le poste de directeur d'établissement et voit la création du Brevet de Technicien Agricole Services en Milieu Rural.

1995 : la section sportive natation est créée à la rentrée.

1996 : début de la formation de Brevet de Technicien Supérieur Agricole ANABIOTEC (Analyses biologiques et biotechnologies).

1997 : le bâtiment regroupant les nouveaux laboratoires est construit afin de permettre aux nouvelles formations de profiter des dernières technologies.

1998 : la section athlétisme est créée mais ne se développant pas, elle est supprimée.

1999 : Dominique LABATTUT prend ses fonctions de direction à la tête de l’établissement, ainsi que Stéphane EUGÉNE en tant que responsable de l'exploitation du domaine de Boisse.

Pour mémoire, chef d'exploitation en 1996-97 : Vincent BRULÉ et 1997-99 : Béatrice DELSEY.

De 2000 à 2001 : le quatrième logement de fonction est construit rue du colonel Dumont de St Priest (ancienne route de Maillezais)

Par arrêté du 22 novembre 2001 : le lycée prend l'appellation d'EPLEFPA (Établissement Public Local d'Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole), avec deux centres constitutifs : le lycée Bel Air et l'exploitation du domaine de Boisse.

Rentrée 2003 : Alain PAPOT, nouveau directeur, prend les rênes de l'établissement. Cette année verra la suppression du BTA DiCoPA, remplacé par le Bac Pro Commerce Technicien Vente Conseil Qualité des Produits Alimentaires.

Rentrée 2005 : le BTA Services en Milieu Rural est remplacé par le Bac Pro Services en Milieu Rural.

Rentrée 2006 : évolution du Bac Technologique STPA en Bac Technologique STAV (Sciences et Techniques Agronomie et du Vivant) EIL Services.

Rentrée 2007 : Daniel CHALON prend ses fonctions de directeur d'EPLEFPA à Bel Air.

La formation de Brevet de Technicien Agricole laboratoire est supprimée au profit de la création du Brevet de Technicien Supérieur Agricole S.E.R. (Services en Espace Rural).

Septembre 2008 : Xavier FRANCZYK succède à Stéphane EUGENE à la tête de l'exploitation agricole. Il ne restera en poste que 2 années et sera remplacé par Mickaël LAVEDRINE en septembre 2010.

Rentrée 2011 : Olivier MARTIN prend ses fonctions de Directeur de l'EPLEFPA. Sur cette même rentrée, mise en place du bac pro SAPAT en seconde dans le cadre de bac pro en 3 ans. (Idem pour le bac pro TCVA)

L'enseignement d'exploration EPS est ouvert en 2nde GT. Le lycée Bel air est le premier lycée agricole en France à proposer cette option. Il sera complété par l'enseignement de complément EPS en classe de 1ère et terminale du Bac technologique STAV à compter de la rentrée 2012.

Rentrée 2012 : le BTS Service en Espace Rural devient le BTS Développement et animation des territoires ruraux.

Fin 2012 : une réflexion sur la poursuite ou l’arrêt de l’exploitation de Boisse est engagée.

2013 : l’EPL se sépare de 3 salariés et le chef d’’exploitation est muté dans l’Allier.

Au 01 janvier 2014 : l’exploitation de Boisse est définitivement fermée au niveau administratif. Les comptes sont basculés vers ceux du lycée au 01 janvier 2017. L’EPL n’est plus composé que d’un centre à savoir le LEGTA Bel Air.

2016 : l’expérimentation EPS en STAV est prolongée jusqu’à la session 2019 avec la demande remplacement par un enseignement facultatif pratiques physiques et sportives.

Mai 2017 : Olivier MARTIN devient le président des lycées publics de Vendée.

Juin 2018 : l’enseignement facultatif PPS n’est pas accepté

Rentrée 2018 : arrivée de Sylvie Richard, 1ère directrice depuis 1983.